Réponse à la requète de République Bretonne à l'ensemble des candidats aux législatives

Publié le par Kevrenn UDB Bro Vrest Goueled Leon

Réponse à la requète de République Bretonne à l'ensemble des candidats aux législatives



Frédérique Le Nédellec Candidate UDB-Frankiz Breizh aux élections
législatives sur la 2ème circonscription de Brest

Anne-Marie Kervern
Suppléante "Breizh gant kalon ha  kalon a-gleiz"

Vous remercient d'avoir sollicité leur avis concernant l'avenir institutionnel de la Bretagne et vous font parvenir, ci après, la Charte de l'UDB. Ce  texte de référence pour les militants et les candidats aux élections contient ,dans sa formulation, l'essentiel de la réponse que nous apportons à votre questionnement.

Ur bersonelezh kreñv ha bev a zo gant Breizh. Ur bersonelezh niveruzoc'h niverusañ o vevañ evel ur binvidigezh: Breizh digor war an diavaez, digor  war ar bed, kroazhent pobloù ha mennozhioù, setu hor soñj.
Bez' e c'hell bezañ oc'h hini ivez!

Charte d’adhésion adoptée le 29 avril 2000 à Ploemeur / Planvour

· Article 1 : L’Union démocratique bretonne (UDB) est un parti politique qui rassemble les Bretons d’origine ou d’adoption et les amis de la Bretagne conscients de l’existence du peuple breton. L’UDB agit pour la reconnaissance des droits du peuple breton au niveau de l’Etat français, de l’Union européenne et des instances internationales.

· Article 2 : L’UDB agit dans l’ensemble de la Bretagne et milite pour sa réunification administrative.

· Article 3 : L’UDB agit pour la construction d’une Europe fédérale et solidaire des peuples et des régions

· Article 4 : L’UDB agit pour les droits culturels du peuple breton, notamment le droit effectif pour tout Breton d’accéder à la connaissance de son histoire, de sa culture et des langues de Bretagne.

· Article 5 : L’UDB agit pour que la Bretagne soit dotée d’institutions autonomes et des moyens de son développement.

· Article 6 : L’UDB condamne toute forme de dégradation de la personne humaine, notamment le racisme, le fascisme et les totalitarismes de toute nature. Elle oeuvre pour l’établissement d’un régime résolument démocratique tant sur le plan individuel que collectif.

· Article 7 : L’UDB situe son action politique dans le cadre du débat démocratique, excluant tout recours à des moyens violents.

· Article 8 : L’UDB affirme la primauté de la personne humaine et du travail sur le capital et la nécessité d’une régulation et d’une orientation de l’économie de marché par la puissance publique et l’action citoyenne.

· Article 9 : L’UDB affirme le rôle primordial des organisations syndicales et professionnelles et des associations pour plus de démocratie dans l’économie.

· Article 10 : L’UDB oeuvre pour l’établissement d’une société solidaire, ce qui implique la redistribution des richesses entre individus, entre régions et entre peuples au niveau européen comme au niveau mondial.

· Article 11 : L’UDB oeuvre pour un développement durable qui préserve l’avenir de la planète et des générations futures. Ceci suppose la démocratisation et le renforcement des structures internationales, tant européennes que mondiales.

· Article 12 : L’UDB est solidaire des peuples qui luttent po leur liberté politique, économique et culturelle.

· Article 13 : L’UDB, hostile au militarisme, agit pour le désarmement généralisé et en priorité pour la dénucléarisation. Elle défend le devoir d’ingérence, sous le contrôle d’instances internationales démocratiques, pour mettre fin aux violations massives des droits de l’homme dans les conflits internationaux ou internes aux Etats.




++++++++++++++++++++++++

République.bretonne@gmail.com
Republique-bretonne.com


Mademoiselle, Madame, Monsieur,

Nous République bretonne, structure progressiste de refondation du mouvement national breton, militant pour l’avènement d’une démocratie bretonne, vous prions de bien vouloir lire la requête suivante que nous déposons auprès  de vous.

Considérant que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est un droit démocratique reconnus par le Pacte international de l’ONU relatif aux droits civils et politiques, ainsi qu’à d’autres conventions signés par l’Etat français.

Considérant que les bretons composent sans aucune réserve un peuple, de par les liens historiques, culturels, sociaux, linguistique et territoriaux qui les unissent.

Considérant que toutes les organisations représentatives des nations en lutte et sans Etats de l’Etat français ont signées l’appel de Corti.

Considérant d’autre part que la France est le pays le plus centralisé d’Europe, qu’il nie l’existence de notre peuple et que malgré cela 23% des bretons se déclarent favorable à l’Indépendance (CSA/P-O/Le TELEGRAMME 2000), que plus de 8000 personnes manifestaient à Rennes le 3 juin 2006 pour un transfert de compétences politiques au niveau de la Bretagne.

Considérant qu’au niveau de l’Europe des pays comme Malte, la Lituanie, le Luxembourg, et bien d’autres jouissent d’une représentation directe à Bruxelles, et que les 4,5 millions de bretons et de bretonnes (pays nantais inclus) sont exclus de ce processus démocratique,

Nous vous demandons de répondre favorablement à notre demande. Celle de reconnaître et défendre à l’assemblée en cas d’élection le droit à l’autodétermination du peuple breton.


Pour République Bretonne Jonathan Guillaume


        
Dimezell, Itron, Aotrou,

Ni, Republik Breizh, aozadur araokour a zo da bal dezhañ adframmañ ar vroadelouriezh vreton a-benn sevel un demokratelezh vreton, a bed ac'hanoc'h da lenn ar goulenn da heul a savomp diganeoc'h.

O vezañ ma'z eus eus gwir ar pobloù d'en em dermeni ur gwir demokratel anavezet gant Emglev etrebroadel ABU da geñver ar gwirioù keodedel ha politikel, ha gant emglevioù all sinet gant Stad C'hall.

O vezañ ma'z eus ur bobl eus ar Vretoned, dre elfennoù istorel, sevenadurel, sokial, yezhel ha dre ar vro ma vevont enni.

O vezañ ma'z eo bet sinet Galv Corti gant ar strolladoù a gas stourm ar pobloù hep Stad er Stad C'hall.

O vezañ ma'z eo Stad C'hall ar stad kreizennetañ dre an Europ, o nac'hañ ez eus ur bobl ac'hanomp daoust d'an 23% eus ar Vretoned a embann bezañ evit Breizh dizalc'h (CSA/P-O/Le TELEGRAMME 2000) ha daoust ma'z eus bet muioc'h evit 8000 den o vanifestiñ e Roazhon d'an 3 a viz Mezheven 2006 evit treuzkas galloudoù politikel da Vreizh.

O vezañ ma'z eus en Europ broioù evel enez Malta, Latvia, Luksembourg ha re all c'hoazh a zo ganto ul liamm war-eeun gant Brusel, padal e chom ar 4,5 milion a Vretoned (annezidi bro Naoned en o-mesk) hep kaout ar gwir demokratel-se,

Ho koulenn reomp sa sevel a-du gant hor goulenn : anavezout ha difenn ken kaz vefe dilennet gwir ar Vretoned d'en em dermeniñ evel pobl



Evit Republik Breizh, Jonathan GUILLAUME
 

Publié dans Elections

Commenter cet article