RTL rend hommage à la Bretagne et aux Bretons, nous n'en demandions pas tant

Publié le par Kevrenn UDB Bro Vrest Goueled Leon

berroyer
RTL a rendu hommage aux Bretons et à la Bretagne


Source: Blog Fanch BD (à visiter)

Le 2 février dernier, sur RTL, lors de l'émission " Les grosses têtes ", le comédien Jackie Berroyer a interprété deux des six couplets de la chanson consacrée à la Bretagne qu'il "chante" dans son dernier spectacle. Pour préciser le contexte, le personnage qu'il incarne est censé avoir été quitté par sa femme pour un Breton et la chanson traduirait le dépit de ce personnage.

Vous trouverez ci-dessous ces deux couplets et le refrain afin que vous puissiez juger par vous-mêmes de la haute tenue intellectuelle et morale de ce texte et de son caractère éminemment désopilant. Philippe Bouvard et sa camarilla, dont on connaît l'exquise délicatesse, étaient d'ailleurs hilares.

Couplet 1 :« Ah ! Connaissez-vous bien la Bretagne, avec ses femmes en coiffe et ses hommes vêtus de pagnes, leurs enfants sont hydrocéphales, les garçons sont aussi méchants que les filles sont sales."

Refrain : En Bretagne, en Bretagne, on boit du jus d’andouille et du sirop d’artichaut et nus sur la lande, ronds comme des chapeaux, on fait la nuit des rondes à la lueur des fars aux pruneaux.

Couplet 2 : "Et de Quimper jusqu’à Concarneau, on voit passer des femmes promenant des porcs dans des landaus pendant que leurs marins de maris se soulagent dans les flots et refusent de signer le protocole de Kyoto. »

Refrain : En Bretagne, en Bretagne...


Il y aurait donc quatre autres couplets du même tonneau.

Jackie Berroyer a jugé bon de préciser à la fin de son intervention qu'il n'avait rien contre les Bretons, comme si cela n'allait pas de soi.

On peut lui faire observer :
1/ que la femme du personnage qu'il interprète a rudement bien fait de le quitter ;
2/ que le personnage en question a beaucoup de chance qu'elle l'ait quitté pour un Breton. Un sacré coup de bol. Imaginons qu'elle ait été séduite par un Algérien, un Camerounais ou un Israélien... En dépeignant ainsi son rival et son pays, le personnage de Jackie Berroyer aurait déjà conduit son créateur devant un tribunal pour propos racistes et xénophobes. Pour les Bretons, il en va un peu différemment puisqu'ils n'ont aucune existence légale...


Naturellement, nous allons nous attacher à populariser en Bretagne ce chef-d'oeuvre, la modestie de Jackie Berroyer dût-elle en souffrir. Il ne fait aucun doute que les Bretons, séduits par l'humour subtil de Jackie Berroyer, lui feront un triomphe lors de ses spectacles. Il faudra toutefois qu'il prévoie un espace adapté pour que les Bretonnes puissent faire garder les porcs qu'elles transportent dans leurs landaus.

Il ne fait non plus aucun doute que les Bretons auront à coeur de manifester leur gratitude à RTL pour cet hommage qui leur a été rendu et que les chiffres d'audience de RTL vont connaître un bond phénoménal en Bretagne.

Nous allons également informer à titre préventif les formations régionalistes et les associations culturelles des autres peuples de l'Hexagone, des fois que le personnage de Jackie Berroyer se verrait ravir sa femme par un Occitan, un Alsacien, un Mosellan, un Corse, un Basque, un Catalan, un Savoisien ou un Flamand. Histoire qu'ils préparent leurs zygomatiques à une franche partie de rigolade.

Ronan Divard, Mouezh UDB

Ah, j'oubliais, on peut féliciter chaleureusement RTL en utilisant l'adresse suivante : relation.auditeur@rtl.fr


Publié dans Bretagne

Commenter cet article