Pétition pour une station de Métro "17 Octobre 1961" à Gennevilliers

Publié le par Kevrenn UDB Bro Vrest Goueled Leon

Pétition pour une station de Métro
 "17 Octobre 1961" à Gennevilliers




Pour la mémoire des victimes et de leurs familles

Pour l’égalité dans le respect de la diversité de la France d’aujourd’hui
 

Dans la ville où se sont en partie déroulés les massacres du 17 Octobre 1961, se construisent deux stations de métro dans le cadre de l’extension de la ligne 13.

Aujourd’hui, aucun monument, aucun signe distinctif ne fait référence à ces évènements tragiques qui s’y sont déroulés.

Alors qu’il n’y a aucun monument en souvenir des ’indigènes’ massacré-e-s, la mémoire des criminels de l’O.A.S. est honorée chaque année par l’inauguration de stèles, de plaques commémoratives etc...

La discrimination ne s’arrête pas aux personnes, elle s’étend aux symboles qui peuplent l’espace urbain. Si la France est diverse par ses habitants, elle est uniforme dans ses représentations et institutions. Aujourd’hui encore, la culture d’origine est toujours perçue comme un handicap qui empêche l’exercice de la citoyenneté et qu’il faut taire.

Il est temps de réparer cette injustice, de lutter contre les représentations source de préjugés racistes et xénophobes qui persistent dans la France d’aujourd’hui.

 Il est temps que la diversité de notre société soit représentée dans tous les domaines et partout et non pas seulement dans les discours.

Il est temps de commencer à déconstruire l’image persistante qui fait qu’une grande partie de la population, considère les français « issus de », les jeunes des « quartiers » comme des descendant-e-s d’étrangèr-es , des « venu-e-s d’ailleurs », des personnes illégitimes dans leur rapport à la nation française.

Aujourd’hui des centaines de milliers de femmes, d’hommes, connaissent un racisme sélectif qui est aussi lié au niveau du revenu, vivent les discriminations, la désintégration du tissu urbain, un isolement géographique et social.

Pour ces citoyens français, immigrés, agir au niveau des symboles, de la reconnaissance, faire ressurgir leur histoire sociale, culturelle, familiale n’est certes pas suffisant, mais cela constitue néanmoins une étape nécessaire, source de dignité, moment fondateur de l’égalité.

La station de métro « 17 octobre 61 » contribuera à cristalliser et à perpétuer cette mémoire pour les générations futures, à construire une nouvelle citoyenneté pour la dignité et l’égalité de toutes et tous.

Ensemble, refusons l’inertie, changeons la république, soyons solidaires pour donner le nom de « 17 Octobre 61 » à la future station de métro, soutenons le vote par les élu-e-s d’un voeu du Conseil Régional et du Conseil Municipal de Gennevilliers en faveur du baptême de la station de métro « Asnières Gennevilliers II » en construction à Gennevilliers du nom de « 17 Octobre 1961 »

Signez la pétition en cliquant sur http://www.metro17octobre1961.net

Pour plus d’informations :

contact@metro17octobre1961.net

 Contact : Mourad Slimani /06 75 37 28 69

Publié dans Economie et société

Commenter cet article