Les 35 heures en pilhoù

Publié le par Kevrenn UDB Bro Vrest Goueled Leon

L' UDB ne méconnaît pas les effets parfois négatifs des 35 heures tant pour les salariés (augmentation des cadences et du stress, stagnation voire diminution du pouvoir d'achat, inégalités selon la taille des entreprises…) que pour les entreprises (hausse du coût du travail dans un contexte de mondialisation accélérée).

Pour autant les 35 heures restent une grande avancée sociale pour les salariés du secteur privé et du secteur public. L'UDB ne peut donc accepter de les voir partir en pilhoù sans réagir.

C'est pourquoi la section de Brest et du Bas – Léon appelle ses adhérents et sympathisants à se joindre à la manifestation intersyndicale du 5 février à Brest, à 10h30 place de la Liberté.

Publié dans Economie et société

Commenter cet article