Capucins : Projet Fortier, oui mais des exigences

Publié le par Kevrenn UDB Bro Vrest Goueled Leon


Capucins : Projet Fortier, oui, mais des exigences




La section de Brest et du Bas - Léon de l’Union Démocratique Bretonne (UDB) accueille positivement le choix du projet Fortier par la commission d’appel d’offres de Brest métropole océane, mais incite à la vigilance concernant trois points essentiels :

  • L’euro symbolique
L’Etat qui réduit ses activités de défense et les emplois qui en découlent, après avoir occupé le cœur de Brest pendant trois cents ans, a une dette envers cette ville. La rétrocession des Capucins ne doit en aucun cas lui coûter plus que l’euro symbolique.

  • Mixité sociale et brassage des activités
La vie portuaire est un concentré d’activités humaines faites de brassages multiples. Cette spécificité de Brest doit être respectée. Compte tenu du contexte actuel de flambée immobilière (+25% en un an en moyenne pour la ville de Brest), il existe un risque important de spéculation foncière et immobilière qui ferait de ce lieu exceptionnel un quartier réservé à une population « bo-bo » aux revenus confortables. Il y a donc lieu de veiller à développer un espace urbain solidaire par la diversité de l’offre de logement et des liaisons fortes avec les quartiers populaires environnants (Quéliverzan, Carpont). De même, il importe de brasser les activités économiques et culturelles avec une attention particulière pour celles qui sont vecteur d’image et d’attractivité pour la ville.

  • Respect de l’environnement
Il faut absolument saisir la chance de faire de ce nouveau quartier un modèle d’habitat et de déplacements écologiques. Economies d’énergie, utilisation de nouveaux matériaux performants, innovations architecturales et paysagères doivent porter la qualité résidentielle à un niveau d’excellence.


Publié dans Brest

Commenter cet article